François Hollande avait-il vraiment le choix?

hollande_autisme1François Hollande avait-il vraiment le choix? C’est la première question que je me pose lors de son annonce télévisé depuis le Palais de l’Elysée.

Le chef de l’Etat socialiste avait échoué depuis cinq ans à redresser le pays et tout les indicateurs du quinquennat étaient au rouge.

Accablé par sa propre famille politique qui lui a imposé de passer par une primaire alors qu’il était le Président sortant. Une primaire c’est une avancée démocratique majeure dans un parti politique. L’imposer à un sortant c’est la reconnaissance, par son propre parti politique, de son échec et de son incompétence.

Lundi dernier, j’avais croisé la Secrétaire d’Etat Ségolène Neuville dans les studios de France Bleu Roussillon. Elle répétait vouloir la candidature de François Hollande et en lui demandant de se déclarer au plus vite. Membre du gouvernement de François Hollande, le chef de l’Etat semble avoir oublié de la prévenir qu’il ne se représenterait pas. A t’elle vraiment un poids? Délaissée à Paris et délaissant son territoire d’élection, je l’invite à suivre le même chemin que François Hollande.

Ce renoncement du chef de l’Etat est le dernier – peut être même le seul – moment de lucidité de François Hollande.

Un autre candidat de gauche se présentera Premier Ministre ou Ministre de François Hollande il ne pourra pas s’affranchir du bilan catastrophique de François Hollande à la tête de notre pays. Acteurs de ce désastre ils en sont responsables, tout comme les parlementaires socialistes du département qui ont, sans bronché, soutenu la politique de François Hollande -Manuel Valls.

Rencontre de la proximité – A Ille-sur-Têt, la droite est de retour

15027832_758549804285107_7122567739920082333_n

En organisant cette rencontre de la proximité à Ille-sur-Têt, j’ai fait le choix de nous réunir au coeur de cette ville détenue par la gauche. Ce territoire est sinistré et abandonné par la Secrétaire d’Etat Ségolène Neuville et son suppléant Robert Olive. Fort heureusement, une nouvelle génération de militants de droite s’organise et se prépare autour de Jérôme Garcia pour porter nos idées et nos valeurs dans cette commune. La fédération des Pyrénées-Orientales est là pour les soutenir à s’implanter et à fédérer une équipe soudée. J’ai pu le constater avec Paul Miffre, Délégué de circonscription.

Nous devons nous préparer pour les prochains scrutins nationaux et c’est tout naturellement que Danièle Pagés, candidate LR à l’élection législative, est venue exposer ses motivations aux adhérents du secteur.

A Ille-sur-Têt, au coeur d’un territoire de gauche, nous allons voulu démontrer que la droite départementale est, à nouveau, présente et qu’elle encourage de nouveaux talents à s’engager à nos côtés. La droite doit se renouveler, innover sur sa manière de faire de la politique pour être une alternative crédible pour nos concitoyens.

Réponse à Ségolène Neuville

5734934lpw-5736492-article-segolene-neuville-jpg_3833139_228x153A pratiquer la politique politicienne à outrance,Ségolène NEUVILLE sombre dans les clichés idéologiques. Elle devrait s’inspirer d’un socialiste reconnu, Michel ROCARD, qui indiquait le 6 juin 1989 : »«Il y a, en effet, dans le monde trop de drames, de pauvreté, de famine pour que l’Europe et la France puissent accueillir tous ceux que la misère pousse vers elles» ». Raisonnement sensé dans un pays qui atteint les 2000 milliards de dettes et où l’on demande constamment des efforts aux Français sans contrepartie.

Oui la France doit accueillir, par devoir, les réfugiés de guerre ou politique. Mais elle ne peut pas reçevoir les clandestins économiques refoulés des procédures administratives classiques encadrées par les lois de la République Française.

On ne peut pas réécrire l’histoire, même en étant au gouvernement de François HOLLANDE ! La Retirada a amené un déplacement de 450 000 Républicains fuyant la guerre civile Espagnole. A l’époque, le gouvernement radical-socialiste avait « parqué », tel des animaux, ces migrants. « La non-intervention pour aider les Républicains continue d’empoisonner la mémoire collective de tous ceux qui, aujourd’hui, en France, se réclament du socialisme, comme un héritage bien difficile à assumer« . Pourtant nous ne pouvions pas douter du statut de réfugié de guerre et politique de ces républicains espagnols. Je suis tout aussi scandalisé du sort réservé aux Harkis, que la France aurait dû accueillir avec les honneurs.

Personnellement issu d’une famille italienne fuyant le régime de Mussolini et l’oppression à l’égard de ses opposants je connais le sens de l’accueil. Mais, en acceptant les règles, en faisant des efforts d’intégration par la langue, la culture et par le travail.

Oui, comme Michel ROCARD, et bien d’autres, je suis favorable à l’accueil des réfugiés politiques et/ou de guerre. Mais aucunement aux clandestins économiques qui sont arrivés illégalement dans notre pays et qui devraient être, sans délai, reconduits dans leurs pays d’origine.

 

Retour sur l’émission « Les Axurits » du 7 septembre 2016

Retour sur l’émission « Les Axurits de France-Bleu Roussillon » du 7 septembre 2016

Réécouter l’émission sur France Bleu Roussillon en podcast – CLIQUEZ ICI

Quelques phrases clés lors de l’émission:

Sur le nouveau nom de la région:

  • « Avec le mode de consultation choisie par les socialistes, on ne pouvait que faire perdre une référence à notre département car nous ne représentons que 8% de la population régionale ».
  •  » Les socialistes ont une nouvelle fois abandonné le département »
  • « Les socialistes sont coincés par une consultation sur un nom qu’ils ne voulaient pas »
  • « Ségolène Neuville est la Secrétaire d’État de l’excuse avec « excusez moi je ne peux rien faire » alors je doute de son efficacité »
  • « Ségolène Neuville veut s’engager contre Occitanie, elle parle à François Hollande et à Manuel Valls tous les jours. On verra si elle agit, mais vu son bilan actuel à son Ministère je suis pessimiste »
  • « La référence culturelle est une erreur car elle met en avant une culture tout en méprisant d’autres »
  • « C’est le nom Occitanie qui a réveillé les besoins identitaires. »
  •  » Le vote par correspondance mis en place par Carole Delga a été un échec en terme de participation. Mais cela démontre surtout que les citoyens nous attendent sur d’autres sujets ».
  • « J’ai aussi l’impression que l’exécutif régional nous détourne des vrais problèmes du département en nous focalisant sur le nom pour éviter de devoir affronter leurs propres échecs ».
  • « Le ratio de subvention par habitant est bien plus faible dans notre département que dans l’Hérault. C’est pourquoi je dis que nous avons toujours été abandonné des socialistes »

Sur la demande du parquer de juger Nicolas Sarkozy sur Bygmalion:

  • « On va attendre que la justice fasse son travail car la présomption d’innocence compte »
  • « Quel que soit l’élu concerné par la justice, ça discrédite l’ensemble de la classe politique »
  •  » La primaire de la droite et du centre permettra de choisir notre candidat, et ce sera à eux seuls de choisir le candidat ».
  • « Nous avons une chance formidable de pouvoir choisir notre candidat de la droite et du centre avec cette primaire »
  • « J’ai aucun problème avec l’éthique car je fais partie des jeunes Présidents de fédération élu après une campagne interne où j’ai parlé éthique et transparence. Et qu’un élu condamné par la justice, selon les délits, ne puisse pas se présenter »
  • « J’essaye de faire porter mes idées sur l’éthique, mais je ne suis qu’un Président de fédération sur 100. Mais je me bats pour faire avancer mes idées »
  •  » Nicolas Sarkozy a son programme, et les militants choisiront lequel à le meilleur programme pour la primaire »
  • « Avec la primaire, le parti ne nous impose pas un candidat. Et nous avons d’ailleurs 10 ans de retard. Mais je veux une démocratisation plus forte y compris pour les choix des candidats aux élections législatives et sénatoriales ».
  • « Moi j’ai mon candidat c’est Bruno Le Maire. Si demain c’est un autre candidat qui gagne et je respecte les règles de la primaire qui accepte le fait que l’on doit soutenir le candidat choisit par le peuple de droite ».

Sur le projet de téléphérique à Perpignan:

  • « C’est un projet ambitieux »
  • « Perpignan est une ville dynamique, lorsqu’on regarde les projets réalisés par la municipalité de Jean-Marc Pujol »
  • « Beaucoup de projets qui montrent ce dynamisme comme le jardin Sant Vicens, l’université en coeur de ville, la continuité de la piétonne du Quai Vauban, le train touristique…. »
  • « Jean Marc Pujol a une équipe rajeunie et ça se voit car les idées fusent et suscitent le débat et c’est une bonne chose.
  •  » J’ai regardé les chiffres de plusieurs constructeurs et le téléphérique est exploitable jusqu’à 130 km/h de vent. Ce qui permet, à quelques jours prés, de l’exploiter sans discontinuité ici. »
  •  » Un téléphérique urbain c’est 30 projets dans le monde, dont 20 en France.
  •  » Un téléporté urbain c’est 30 fois moins d’émission de CO2 qu’une voiture et 10 fois moins qu’un bus »
  • « C’est un projet de déplacement durable et un projet de long terme »
  •  » Le téléphérique de 2020 n’est pas celui des années 1980, il est parfaitement intégré dans le paysage urbain »
  • « Un projet doit susciter le débat »
  • « Il faut penser désormais pour le transport court intra-urbain et intra-agglomération. Aujourd’hui on peut se déplacer loin facilement avec le TGV et l’avion »
  •  » Les mentalités doivent changer sur le transport urbain »
  • « Un téléphérique valorise une commune par de nouveaux quartiers et par une plus value touristique ».
  •  » On verra si ce projet se concrétise, c’est une bonne chose de voir cette créativité. »
  •  » Sur le bus, il faut que cesse rapidement cette concurrence entre les bus de l’agglomération et ceux du département car nos citoyens ne comprennent pas que des bus passent devant chez eux sans pouvoir les emprunter. »

Sur la jungle de Calais:

  • « Pour les réfugiés politiques ils doivent être traités bien mieux qu’ils ne le sont aujourd’hui dans ce camp »
  • « Les clandestins économiques, sans visa en France ou en Angleterre doivent être expulsés de notre pays par respect pour ceux qui immigrent légalement dans notre pays »
  • « Calais c’est un problème de longue date qui démontre que l’État a été faible par moment »
  •  » Notre pays est un pays ouvert pour les migrants économiques mais il faut respecter les règles pour y venir ».
  •  » L’État doit être fort en accueillant dignement les réfugiés de guerre et politique mais qui expulse les clandestins économiques. »
  • « Dispatcher les clandestins économiques c’est créer un appel d’air »
  • « Il ne faut pas oublier que l’immigration clandestine alimente les mafias, les trafics et aussi le terrorisme qui tirent profit de cette crise »
  • « Ces sujets, lorsque l’État est faible profite au Front National. Il faut donc agir. »

A Rivesaltes: Les petites piques de François Hollande à l’égard des socialistes locaux

Le Président de la République, François Hollande, s’est rendu à Rivesaltes ce 28 juillet 2016 pour lancer les travaux d’élargissement de l’autoroute A9 entre Le Boulou et la frontière espagnole.

IMG_3357Dans son discours, on peut relever un certain nombre d’attentions à l’égard des socialistes locaux.

Ainsi à aucun moment le Président de la République n’a employé le nom de notre région. Ni l’ancienne nomination ni la nouvelle « Occitanie – Pyrénées-Méditerranée« . Il se contentera de citer « la grande région », et de reconnaître l’attachement de la population pour notre département. Il dira « un département qui défend son identité ». Doit on y voir un signe encourageant pour la nouvelle nomination de la région?  Nous verrons dans les mois à venir s’il s’agit d’un ménagement des susceptibilités locales par le futur candidat à la présidentielle ou s’il s’agit d’un sursaut sincère du chef de l’État. Carole Delga, absente, n’a pas pu profiter de ce moment, mais François Hollande ne pourra pas compter sur la Présidente du Département, Hermeline Malherbe qui défendait Pyrénées-Méditerranée, puis désormais « milite » pour l’ajout de Pays Calalan au nom officiel de la région « Occitanie ».  La tramontane a fait perdre, depuis longtemps, le cap  à suivre pour l’exécutif départemental.

Le Président de la République a ensuite détaillé l’ensemble des atouts de notre département. Il donnera le nombre de stations de sports d’hiver, de stations balnéaires et des structures thermales. « Il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges dans ce département ». En effet notre département dispose de nombreux atouts, en tout cas sur le papier. Le chef de l’Etat semble en avoir conscience en précisant après l’énumération de nos atouts: « il faut amplifier l’attractivité du département ».  Vous avez tout à fait raison M. Le Président de souligner que le personnel politique en charge de le rendre attractif est aux abonnés absents ! Mais que font vos amis socialistes en charge du département pour le rendre attractif?

L’ancien Président du comité départemental du tourisme et actuel Député de la quatrième circonscription, Pierre Aylagas a dépensé plusieurs dizaines de milliers d’euros à chaque voyage pour aller démarcher les touristes à Shangaï et à New York. Quand on aime on ne compte pas, surtout avec l’argent des autres.

D’ailleurs, nous avons vu l’effet de ce démarchage dans notre département. Un vol quotidien entre Perpignan- New York et un vol également vers Shangaï. Nous sommes submergés de touristes à tel point que l’anglais et le mandarin sont devenus obligatoire pour les saisonniers.

C’est peut-être ce que vous a fait croire votre Secrétaire d’Etat en charge du handicap, Sègolène Neuville mais la réalité finit toujours par vous rattraper. M.le Président, elle nous a habituée au double discours, sur la défense des femmes par exemple. Avec d’un côté, un discours féministe, de l’autre, la reconduction d’un homme harceleur sur la liste socialiste des régionales. Vous avez été vous aussi dupé!

Oui M.le Président de la République, l’exécutif socialiste du département des Pyrénées-Orientales a depuis longtemps abandonné l’idée de mener une politique de développement touristique et économique de notre département.

Que font-ils? Pour l’emploi, le logement (le directeur de cabinet et le dgs du département sont, quant à eux très bien logés dans des villas avec piscine), le développement économique, le développement touristique que font-ils?

Rien d’efficace  sinon notre département n’aurait, pas à nouveau connu, une hausse du nombre de chômeurs.

Échec sur échec, le pouvoir socialiste est à bout d’idées et à bout de souffle pour notre pays, pour notre département. Malheureusement !

 

Passage média- Les Axurits de France Bleu Roussillon

Quelques phrases clés lors de l’émission:

« #Sarkozy: La Justice doit faire son travail, comme pour tout justiciable.»

«La moralisation de la vie politique n’est pas un vain mot, réalité globale pour tous les partis»

«Tout homme politique condamné ne devrait pas se représenter.»

IMG_4737«A partir du moment où les magistrats se politisent, comme on l’a vu avec le #MurDesCons, ça peut poser question»

«#Baylet: Il y a danger lorsqu’un homme politique dirige un journal de presse que ça devienne un outil de propagande»

«#RN116 : On a région, parlementaire, élue locale & ministre socialistes et le pire plan Etat-Région qu’on ait jamais eu»

«L’accent est une identité, correspond à un territoire. Ca peut aussi être une force.»

«La baisse de dotations de l’état aux collectivités est un vrai problème aujourd’hui.»

#RN116: la secrétaire d’état Ségolène Neuville abandonne son territoire”

#RN116: Ségolène Neuville parle à Hollande et Valls et n’arrive pas à obtenir de crédits”

Réécouter l’émission sur France Bleu Roussillon en podcast – CLIQUEZ ICI