Jean COSTA (élu P.S) dans le viseur de la police judiciaire

En juillet 2010,un an après l’affaire Boitaclous, Le Petit Journal, révélait la vente d’un terrain à prix social (bien en dessous du prix du marché) à un ancien élu de la ville, Jérome COSTA de 2001 à 2008 et fils de Jean COSTA, maire adjoint en exercice depuis 2001 suite à un tirage au sort.

Or de cette vente on apprenait que père et fils résident dans la même résidence construite sur le terrain vendu 150€ le mètre carré au lieu des 300€ du marché. Il n’en fallait pas plus pour révéler un conflit d’intérêt que je dénoncais également via un article du 23 juillet 2010.

Dans son édition du 10 juin au 16 juin 2011, Le Petit Journal, revient à nouveau sur cette affaire embarrassante pour l’ancienne municipalité d’Elie PUIGMAL. Le nouveau Maire, Robert VILA, révèle l’absence d’un constat d’huissier entourant la délivrance des parcelles du second tirage au sort (dont celle de Jérome COSTA). Une pièce manquante d’importance mettant en avant le manque totale de transparence pourtant prônée par Jean COSTA, désormais Conseiller Municipal d’opposition.

Il n’en fallait pas plus pour l’arrivée de la police judiciaire à Saint Estève pour une enquête préliminaire sur cette affaire, une de plus après l’enquête en cours sur l’affaire Boitaclous.

Retrouvez Le Petit Journal, édition du 10 au 16 juin 2011, chez votre marchand de journaux pour 1,20€

Retour à l’accueil

L’absence de commissions toujours pointé du doigt par les opposants

Pour la deuxième fois consécutive, des élus  d’opposition font remarquer à la majorité municipale l’absence des commissions permettant de préparer les conseils municipaux.  Le 23 mars c’est Jean Marc PANIS (Europe Ecologie) qui lançait la première salve.

Jean Marc PANIS  (Europe-Ecologie ): « …Je renouvelle ma demande que lors d’un changement d’équipe avec la volonté de créer des commissions ce soit fait ….et c’est peut être enfin le moment de les mettre en place….. »

Pour le conseil municipal du 7 avril 2011, c’est Saida MERALSLI (Parti Socialiste) qui a pris le relais.

Saida MERASLi (Parti Socialiste): « Vous nous demandez de voter le budget alors qu’aucune commission ne s’est tenue. Nous sommes dans le déni de démocratie. Ce conseil municipal est devenu une chambre d’enregistrement sans possibilité de s’exprimer… Vous devez assurer la police de l’assemblée (suite aux chahuts du public). Le Conseiller Général, Elie PUIGMAL voulait s’exprimer pour les parents d’élèves et vous l’avez empêché. Vous voulez un accord sur le budget sans consultation, sans discussion, sans qu’existe la commission des finances. Vous faîtes tout en solo ! Vous fixez l’ordre du jour, il est préalablement soumis aux commissions. Or sans commissions comment faire? On ne peut pas travailler dans ces conditions. Je pourrais vous citer toutes les commissions tenues depuis 2008 et vous y étiez invité…. environ une douzaine de commissions diverses depuis 2008 dans tout les domaines « 

La réponse de Robert VILA ne s’est pas fait attendre et provoqua une forte protestation de l’ancienne majorité socialiste

Robert VILA : « Les commissions sont facultatives… depuis 2001 j’ai du être invité huit fois. Je le répète les commissions seront constituées avant la fin du premier semestre 2011… pour les dossiers je m’en charge »

Retour à l’accueil

Prochain conseil municipal le 15 février

Le prochain conseil municipal de la ville de Saint Estève aura lieu le mardi 15 février à 19h30 à la salle Jean Jaurès. Voici l’ordre du jour communiqué par la Mairie qui attend les 33 conseillers municipaux.

Ordre du jour:

1 – Gestion déléguée de la fourrière automobile municipale

2 – Délégation de Service Public pour la gestion du bar du Théâtre de l’Etang : Choix du délégataire

3 – Passation d’une convention de maîtrise d’ouvrage avec le SYDEL 66 dans le cadre de la mise en esthétique des réseaux, rue Joliot Curie

4 – Passation d’une convention de maîtrise d’ouvrage avec le SYDEL 66 dans le cadre de la mise en esthétique des réseaux, rue de la Grangerie

5 – Passation d’un bail civil entre la commune de Saint-Estève et France Télécom pour l’implantation d’un local technique ou « shelter » sur une portion de la parcelle communale cadastrée section AO n°167

6 – Décision de soumettre les clôtures à déclaration préalable sur le territoire communal

7 – Désignation d’un membre du conseil municipal pour délivrer les autorisations d’urbanisme sur le fondement des dispositions de l’article L.422-7 du Code de l’Urbanisme

8 – Autorisation donnée à Madame la Présidente du Conseil Général des PO, pour déposer un permis de construire pour le collège du Ribéral, implanté sur la parcelle communale cadastrée AO n°26

9 – Vente du lot 1.22 du lotissement communal « le Domaine de l’Orangeraie »

10 – Vente du lot 1.38 du lotissement communal « le Domaine de l’Orangeraie »

11 – P.V.R. pour le lotissement « Le Mas de l’Oranger » relative à la contribution à l’extension du réseau électrique au profit de l’opération

12 – Subvention partielle à verser au Comité des Fêtes

13 – AP/CP Construction d’un gymnase : modification de la délibération du 12/04/2010

14 – Promus / Promouvables :

15 – Projets scolaires  2010/2011

16 – Soirée à but caritatif « Art et Beauté » – Location du Théâtre de l’Etang

17 – Présentation du rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d’élimination des déchets – Exercice 2009

Une triangulaire pour second tour

Ils seront trois listes à se présenter pour le second tour. En effet, Jean Jacques VILA a décidé de se retirer de la course.

Ne reste donc en lice que les candidats suivants:

– Elie PUIGMAL (PS)

– Robert VILA (DVD)

– Jean Marc PANIS ( Europe Ecologie)

Théâtre de l’étang, une incompétence flagrante au frais des stéphanois

Vous l’avez certainement remarqué, la direction du Théâtre de l’Etang met le paquet pour faire la promotion de sa programmation de fin d’année. Pour trois mois de programmation on a eu droit à une publicité d’enfer. Jugez par vous même :

– Un guide sur papier glacé

– une publicité géante dans « L’Indépendant »

– des affiches un peu partout dans le département

Mais tout a été fait dans la précipitation, la Directrice artistique, Marie Pierre Baux a terminé les Estivales tout en cumulant avec le Théâtre de l’Etang. Double emploi, était ce le choix le plus judicieux?

En tout état de cause, il est certain que de graves lacunes entraînent une programmation si courte (3 mois) qui commence huit mois après l’inauguration du Théâtre, l’objectif était probablement de remplir le théâtre pour que les élections municipales se passent le mieux possible. Ainsi Elie Puigmal espère probablement éviter les critiques sur cette salle multi-culturelle dont le nom a évolué en Théâtre de l’Etang.

Toutefois la municipalité, et la direction du Théâtre ont commis des maladresses qui démontrent la précipitation et une certaine incompétence des différents acteurs de ce drame financier pour notre commune. Ainsi le fait d’avoir révélé le nom « Théâtre de l’Etang » en mars 2010 sans avoir pris certaines précautions était une erreur. Sans avoir déposé le nom, sans avoir déposé un nom de domaine sur Internet et sans l’avoir certainement vérifié le Maire a pris le risque que tout cela soit déjà déposé. D’autres ont vécu cela et ont du racheter les noms au prix fort.

Ainsi en juillet 2010, je me suis enfin décidé a acheter des noms de domaines dont celui de www.theatredeletang.com . J’ai fait cela le 24 juillet 2010, soit deux mois après l’annonce de l’embauche de Marie Pierre Baux. Je veux ainsi démontrer que rien n’a été fait sur le net pour s’assurer de la réussite du Théâtre de l’Etang. Pourquoi rien n’a été fait en deux mois pour la stratégie internet du Théâtre de l’Etang?  Il suffit également de voir le site internet du Théâtre de l’Etang pour se rendre compte qu’il a été lancé rapidement. Son interface et son ergonomie sont dignes d’un site amateur de piètre qualité.

Mais ce n’est qu’un début, la brochure de promotion du théâtre de l’étang comporte deux adresses internet pour commander vos places:

http://www.theatredeletang.com

http://www.theatre-de-letang.com

Ainsi aux pages 46 et 51 du guide, vous trouverez la première adresse

Et au dos du programme, vous trouverez la seconde adresse

La présence de ces deux adresses démontre l’absence de vérification de base avant l’édition de ce programme. Il aurait fallu s’assurer que l’adresse internet soit la bonne. Ainsi je possède la première adresse, il est donc impossible pour le théâtre de l’étang de l’utiliser. Pour la seconde c’est celle choisie par la direction du Théâtre de l’Etang qui n’a pas pu réserver le premier, s’étant fait doublé plus de quatre mois après l’annonce du nom du théâtre et deux mois après l’annonce de l’embauche de Marie Pierre Baux.

La communication ne s’improvise pas, un stagiaire d’une école de communication n’aurait pas commis cette erreur de rendre public le nom du théâtre s’en s’assurer de la disponibilité du nom. Ce même stagiaire aurait également foncé pour acheter les noms de domaine et les déclinaisons possibles autour du « Théâtre de l’Etang ». Et ce stagiaire n’encaisserait pas environ 3 000 € net par mois, soit environ 6 000 € par mois a assuré par la commune c’est une erreur dont aurait pu se passer la bénéficiaire !

Que la Maire de Saint Estève et la Direction du Théâtre de l’Etang se rassurent, je suis prêt à leur céder l’ensemble des noms de domaine que je possède avec la déclinaison « Théâtre de l’Etang » contre un versement de 71,28 € à une association caritative comme les Restaurants du Coeur. Ces 71,28€ correspondant au règlement pour l’achat des noms de domaine. A vous de choisir, un procès ou un geste social? à vous de choisir ! En attendant connectez vous sur http://www.theatredeletang.com vous verrez bien ou vous arrivez !

Une nouvelle élection municipale se profile à Saint Estève

La ville de Saint Estève connaîtra-t-elle le même sort que Perpignan, Saint Cyprien, Canet en Roussillon ou Passa? Toutes ces communes ont pour point commun d’avoir eu à réélire une équipe à la tête de la ville lors d’élection municipale partielle.

En effet, le groupe des dissidents se serait étoffé de nouveaux membres issu de la majorité en place. Or avec ces nouveaux départs le Maire PS, Elie PUIGMAL, se retrouvera en minorité lors des conseils municipaux et dans l’impossibilité de pouvoir diriger la commune.

Le Maire prendra-t-il le risque de se retrouver en minorité ou démissionnera t’il avant? Le choix de la démission semble se profiler pour Elie PUIGMAL afin d’éviter de se retrouver face à un nouveau désaveu en plein conseil municipal. Une sorte de lâcheté en évitant d’assumer neuf ans de gestion catastrophique qui ont vu dix huit élus de la majorité démissionner ou le quitter en un mandat et demi.

La campagne en tout cas a commencé, le Maire est de plus en plus présent sur la commune (pourtant il résiderait à Perpignan), le dernier buffet de la commune a été plus que copieux. Côté séduction de la population, on a pu constater que la forêt a enfin été remise en état après plusieurs mois d’abandon et les associations ne vont pas tarder à recevoir de fabuleuses promesses…

L’équipe d’Elie PUIGMAL est arrivé au fond du trou, mise en minorité après les scandales de Boitaclous, d’une prise illégale d’intérêt d’un adjoint, du versement de 84 000  € pour la retraite d’Elie PUIGMAL, du non paiement de salariés de la commune…. Le socialisme de 2010 est surprenant !

Qui sera présent pour une nouvelle élection?  Les mêmes qu’en 2008? le même programme ? Encore quelques semaines de patience et on y verra certainement plus clair.