Passage média: L’UMP craint les divisions à droite

Les jeunesses de l’UMP des Pyrénées-Orientales prennent désormais la parole plus clairement que leurs aînés. En présence de ces derniers, une cérémonie de voeux organisée le 3 février a permis au président des Jeunes Populaires, François Lietta, de fustiger les « bras cassés du Parti Socialiste » et de prévenir d’une division, qu’il a jugée« mortelle » pour sa « famille politique ».

Les Jeunesses de l’UMP des Pyrénées-Orientales, qui affirment ce que leurs aînés taisent sur la scène médiatique, ont animé la cérémonie des voeux du parti, le 3 février dans la commune de Saint-Estève. Leur président, François Lietta, a prononcé un discours vantant les actions de son groupe, réservé aux moins de 30 ans, mais surtout envoyé, au sujet des prochaines élections, des signes approuvés par le président de l’UMP territoriale, François Calvet. M. Lietta, selon lequel les lycées du Pays Catalan et l’Université de Perpignan constituent un « véritable réservoir de jeunes populaires », a tenu à évoquer une « nécessité de préparer les élections municipales », en avertissant que « la division est mortelle pour notre famille politique ».

Allusion à l’UDI, dans citation expresse

Quelques semaines après les frictions opposant Jean-François Copé et François Fillon, l’allusion à l’Union des Démocrates et Indépendants (UDI) de Jean-Louis Borloo et de Jean-Paul Alduy, président de l’Agglomération Perpignan Méditerranée, était évidente. Moins finement, dans ce discours juvénile est aussi apparue une attaque frontale au camp d’en face, à la tête de la Région Languedoc-Roussillon et du Conseil général des Pyrénées-Orientales : « Bourquin, Malherbe on en a assez, il est tant d’en changer ! ». Sans réelle élégance ni contenu idéologique, mais avec une vigueur qui a quitté les plus anciens, le jeune Lietta a lancé : « Nous en avons assez de supporter les bras cassés sans talent du Parti Socialiste, qui ne font qu’enfoncer notre département, notre région qui désormais est la première de France pour son taux de chômage ».

Retour à l’accueil

Mon intervention aux voeux de l’UMP des Pyrénées-Orientales

Mesdames, Messieurs,

Les Jeunes Populaires sont les adhérents de moins de 30 ans de notre famille politique qui s’engagent au quotidien pour la défense de nos valeurs, de nos idées et qui seront des acteurs essentiels de la reconquête des territoires perdus.

Pour cela, j’ai mis en place un maillage territorial, pour rendre les Jeunes Populaires plus efficaces. Cela commence par des référents pour les lycées et l’université de Perpignan, véritable réservoir de jeunes populaires. Je veux saluer le rôle de nos partenaires du MET sur l’Université de Perpignan Via Domitia.

J’ai complété ce maillage par la nomination de deux référents par circonscription. Ces référents ont été particulièrement présents auprès de Daniel, Fernand, Jean et Jacqueline. Enfin le dernier pôle d’importance, la I-Force qui milite sur les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter et met à jour quotidiennement notre site internet.

Ce travail de terrain, et ces efforts de communication ont payés, car aujourd’hui les Jeunes Populaires sont un mouvement politique, interne à l’UMP parfaitement identifié par les militants, les élus et la presse. En 2012, on compte 25 articles dans la presse locale, 32 sur la presse numérique, 5 passages sur les ondes radio et un passage télévisé.

Pour 2013, nous savons la nécessité de préparer les élections municipales et peut être cantonales, si le gouvernement arrive enfin à se mettre d’accord sur une date. L’espoir fait vivre !

Nous serons aux côtés des candidats sortants, derrière eux pour eux, car nous savons que la division est mortelle pour notre famille politique et ne permet qu’une seule chose la victoire de la gauche. J’invite fortement nos élus, à intégrer des jeunes populaires dans leurs équipes pour les prochaines municipales, car CES Jeunes Populaires que je vous proposerai sont des militants actifs, rodés aux campagnes électorales après avoir participé aux régionales, aux cantonales de 2011 et aux élections nationales de 2012.

La jeunesse est une chance pour préparer l’avenir, nous ne sommes pas une concurrence et nous devons savoir prendre le temps de nous former aux cotes de nos élus.

Ils sont aussi des militants numériques sur internet, notre dernier coup d’éclat sur les talents du conseil général montre notre travail de fond, de recherches et notre capacité à riposter fortement aux nombreux mensonges de la gauche.

Nous espérons également que certains Jeunes Populaires seront des chefs de file pour partir à l’assaut de canton détenus par la gauche, nous avons envie d’en découdre et nous voulons rejoindre sur les bancs de l’hémicycle Jean, Richard, Jean Claude, Mauricette et Véronique.

Nous en avons assez de supporter les bras cassés sans talent du parti socialiste,  qui ne font qu’enfoncer notre département, notre région qui désormais est la première de France pour son taux de chômage. Bourquin, Malherbe on en a assez.

Il est tant d’en changer !

Tel est le programme ambitieux des Jeunes Populaires, conserver nos villes en intégrant les équipes des candidats, prendre part à la reconquête de la région, du département et conserver notre député européen Marie Thérèse SANCHEZ SCHMID

La reconquête est en marche et vous pouvez compter sur les Jeunes Populaires !

 

 
Retour à l’accueil

 

Élie Puigmal condamné

Le tribunal de Perpignan vient de rendre son verdict dans le cadre de l’affaire Boitaclous.
Poursuivi pour délit de favoritisme, le Conseiller Général et ancien Maire PS de Saint Estève, Élie PUIGMAL vient d’être reconnu coupable.

Il écope d’une peine de 3 mois de prison avec sursis et 8000 € d’amende. La commune était partie civile dans cette affaire pour « protéger ses intérêts » selon la déclaration de Robert VILA lors d’un conseil municipal.

Retour à l’accueil

Voeux 2012: la continuité en perspective

C’est à l’espace Saint-Mamet que le Maire, Robert VILA a présenté ses voeux à la population stéphanoise pour l’année 2012. Comme chaque année, le Maire accueillait la population par une poignée de main, suivi des élus du groupe majoritaire. Parmi les hôtes de marque, on pouvait noter la présence de Fernand SIRE, Député- Maire de Saint Laurent de la Salanque, de Jean CASTEX, Conseiller Régional et Maire de Prades, de Jean RIGUAL, Mauricette FABRE ,Véronique VIAL-AURIOL et Elie PUIGMAL pour le Conseil Général, de Bernard FOURCADE, Président de la CCI régionale, de Jean Pierre ROMERO, Maire de Port- Vendres et Patrick GOT, Maire de Baho

Plusieurs personnalités politiques du département ont pris la parole pour présenter également leurs voeux.

Marie Thérèse SANCHEZ SCHMID, Député Européen a ouvert le bal pour parler de l’Europe suivi ensuite par Guy ILARY, Président de l’association des maires du département et enfin François CALVET, Sénateur des Pyrénées-Orientales. Derrière les intervenants se trouvaient le conseil municipal de la ville sans les élus d’opposition. Si comme l’année passée des chaises étaient prévues pour les élus d’opposition aucun d’entre eux ne s’y est assis cette année. C’est depuis la salle que le Conseiller Général du canton et son groupe ont assisté aux voeux de l’équipe municipale.

Robert VILA a tenu un discours d’environ 50 minutes pour présenter les réalisations de l’année 2011 et les perspectives pour l’année 2012. Pour le résumer, il faut retenir le mot « continuité ». Le choix de l’équipe majoritaire est la continuité des actions menées en 2011, par la poursuite de travaux d’aménagement ou de rénovations de quartiers de la ville, continuité d’appui envers les associations, maintien de la fiscalité actuelle….

Second temps fort du discours de Robert VILA, mettre au clair certains événements récent concernant les élus d’opposition. Il est ainsi revenu sur l’affaire Boitaclous et les démêlés judiciaires de l’ancien Maire et sur l’enquête de police judiciaire concernant l’ancien élu à l’urbanisme, Jean COSTA.

Enfin le discours s’est terminé sur une note d’espoir concernant le haut débit avec une annonce pour le 31 janvier 2012, tout en émettant des réserves sur la fiabilité de la date car trop souvent annoncé et trop souvent repoussé, la municipalité fait désormais le choix de ne plus s’engager sur une date tant elle a été trop déçue ces derniers mois.

Retour à l’accueil

Le site http://www.francoislietta.fr évolue

Depuis 2009 le site avait peu évolué, il était temps de lui offrir un léger lifting et de vous proposer de nouvelles fonctionnalités. Vous avez pu le voir depuis quelques jours, ainsi la  police d’écriture a changé avec l’apparition également d’améliorations esthétiques.

Si vous êtes sur des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Google + il vous est désormais possible de partager mes articles sur votre profil en cliquant sur le logo du reseau social concerné. Cela est disponible en bas de chaque article et permet à vos connaissances de découvrir l’article.

Enfin pour terminer, la newsletter est toujours disponible. Le principe est simple, dès qu’un nouvel article est en ligne vous le retrouvez automatiquement dans votre boîte mail. Il vous suffit de vous abonner en remplissant votre mail dans le menu de droite rubrique « Newsletter du site ». Vous êtes déjà 193 à me suivre de cette façon. N’hésitez pas à me faire part de vos observations pour rendre le site encore plus agréable.

Retour à l’accueil