Le siège national à l’écoute de la fédération

Le mercredi 13 juin 2018, la fédération départementale « Les Républicains » a reçu un émissaire de Laurent Wauquiez pour mieux connaitre le fonctionnement et l’organisation de l’antenne départementale du parti.

Bernard Reynes, Député des Bouches-du-Rhône, a passé la journée à auditionner les cadres et élus au siège de la fédération.  A l’issue de cette journée marathon, il a écouté les militants présents qui se sont exprimés librement.
Reynes.jpg
Avec les cadres et élus présents, nous avons pu constater que les militants étaient très positifs sur le fonctionnement de la fédération et n’ont émis aucune critique sur l’exécutif départemental.  Certes tout n’est pas parfait, mais il est rassurant de constater que vous nous soutenez et de remarquer que votre fédération vous donne satisfaction.

Le Député Bernard Reynes a d’ailleurs souligné « une fédération pleine d’énergie et vivante ».

35227961_10154785639067168_2394092690087084032_n.jpg

Une note très optimiste de sa part à quelques mois des échéances européennes et municipales.

Le printemps des Républicains dans les Pyrénées-Orientales.

Le Printemps des Républicains

Dans le cadre de l’opération nationale « Le Printemps des Républicains » la fédération départementale s’est mobilisée pour aller à la rencontre des citoyens. J’avais souhaité cette mobilisation pour appuyer l’action de Laurent Wauquiez à la tête de notre famille politique.

34837174_2011522212255668_6866133322968334336_o.jpgC’est dans la ville de Canet-en-Roussillon que les Républicains ont organisé un débat public pour débattre des sujets d’actualités.

J’étais présent avec Stéphane Loda – délégué de la seconde circonscription, le Sénateur Jean Sol et la suppléante de François Calvet- Lauriane Josende, la conseillère départementale Armande Barrere et le Maire Bernard Dupont.

Parmis les sujets évoqués la sécurité, l’immigration, l’économie et des questions sur notre parti. En discutant à l’issue du débat, les discussions se sont poursuivies autour du verre de l’amitié.

Cette présence sur le terrain est essentielle et elle vient compléter notre communication sur le terrain numérique.

Nous préparons demain

Depuis le mois d’avril, une commission projet vient d’être mise en place au sein de la fédération départementale. Cette commission réunit les militants qui souhaitent préparer le projet de la droite aux élections municipales, départementales et régionales.

Ne nous trompons pas, ce projet est un fil conducteur pour proposer un programme  cohérent sur l’ensemble du département des Pyrénées-Orientales. En effet, il faut un cap pour présenter à nos concitoyens un projet dans lequel ils peuvent partager une vision du département.

Pour l’animer, j’ai fait appel à Claude BARATE. Un choix délibéré car il est un homme d’expérience dont la carrière politique est « derrière lui« . Il le dit lui même sans complexe et cela permet de ne pas avoir un avis tranché pour des intérêts particuliers.

Claude, ancien député RPR et ancien premier-adjoint de Paul ALDUY connait bien le fonctionnement des collectivités et il est un fin connaisseur des maux du département. La commission qu’il anime est particulièrement active en se réunissant régulièrement.

Les Républicains est le seul parti politique du département à travailler un projet global.  Je suis donc particulièrement fier du travail accompli par la commission. C’est un long travail pour eux mais ils sont très volontaires.

Merci aux membres du comité départemental qui se sont prononcés à l’unanimité pour la création de cette commission et pour valider Claude BARATE comme animateur.

33703123_2116538041891721_8719040793521684480_n.jpg

Former nos militants pour mieux militer

33365460_10160417929480710_9114566174351294464_nLe samedi 2 juin prochain, la fédération départementale des Pyrénées-Orientales proposera une nouvelle formation à ses adhérents.

Cette formation sera dédiée aux réseaux sociaux dont nous ne pouvons nier l’utilisation quotidienne par nos concitoyens. Si la fédération y est présente, il est important que les militants puissent y être présents efficacement.

Ce terrain numérique complète une présence régulière dans d’autres lieux.

En devenant Président de la fédération en 2016, j’ai rapidement mis en place les comptes sociaux de la fédération, une refonte complète du site internet et des moyens de communication auprès de nos adhérents en utilisant le numérique.

En vous formant, vous apprendre à utiliser les réseaux sociaux et à mieux les découvrir.

Cette formation sera assurée par les Jeunes Républicains des Pyrénées-Orientales.

 

Rencontres de la proximité en Salanque

Entouré du Délégué de la seconde circonscription, Stéphane LODA, j’étais présent à Claira ce jeudi 24 mai pour une nouvelle réunion de la proximité. Ces rencontres avec nos militants sont annuelles et permettent à chacune et à chacun de s’exprimer sur la vie de notre mouvement, de proposer des idées… Je n’en rate aucune pour écouter et répondre à toutes les questions.

Les débats sont souvent très riches et fournis.  J’aime ces moments où l’on peut débattre en toute simplicité et aborder librement les sujets.

Au cours de cette réunion, j’ai souligné le rôle moteur de Stéphane LODA sur cette seconde circonscription. Il est un animateur hors pair, dévoué et jamais à court d’idées pour rénover notre mouvement. Merci à lui et à l’équipe qu’il s’est constitué.

Merci aux militant(e)s de la Salanque qui étaient présent(e)s pour cette réunion.

Alain Got, Maire de Saint Laurent de la Salanque, déménage sa résidence avec les moyens de la ville.

ALAIN GOT DEMENAGE SA RESIDENCE AVEC LES MOYENS DE LA VILLE.

Lors du dernier conseil municipal du 12 avril 2018, le Maire de Saint-Laurent-la-Salanque Alain GOT a été interrogé sur les moyens utilisés pour le déménagement de son mas situé au bord de l’Agly.

Le bien vendu, le déménagement a été opéré partiellement, en milieu de semaine, par du personnel municipal et un camion de la ville. Les employés municipaux se sont-ils lancés dans entrepreneuriat privé ?

CM66250

Lors des questions diverses du conseil municipal, le Maire Alain GOT a publiquement reconnu utiliser les moyens humains et matériels de la commune. Il semble qu’une bonne partie de sa propre majorité n’était pas informée de cet usage pour les intérêts personnels du Maire.

Lors de sa réponse, Alain GOT précisera que les personnels municipaux étaient « en congés ». Mais le camion « Ville de Saint-Laurent-de-la-Salanque » ne peut, ni poser de congés, ni être employé à des fins privées.

La question aura bousculé le premier magistrat s’emportant contre l’élue d’opposition sur des jugements de valeurs et autres inimités.

Le Maire (ex PS, ex UDI, devenu En Marche) Alain GOT confond le bien public et le bien privé. Le citoyen Laurentin ne doit pas financer le déménagement du mas d’Alain GOT. A moins que cela soit une pratique récurrente du nouveau monde !