2 sur 2 au Sénat

Et de deux ! Les Républicains des Pyrénées-Orientales de remporter deux sièges au Palais du Luxembourg avec l’élection de deux Sénateurs Les Républicains pour représenter les Pyrénées-Orientales.

Ainsi François CALVET et Jean SOL sont les deux élus victorieux de l’élection du 24 septembre 2017.  Si nous avions un élu sortant (François CALVET), Jean SOL a remporté le second siège en évinçant la Présidente socialiste du département, Hermeline MALHERBE.

Belle victoire pour le Conseiller départemental du canton de Perpignan VII qui a mené une rude compagne face à des dissidences.

Félicitations aux deux nouveaux élus qui entreront en poste le 2 octobre prochain avec l’élection du Président du Sénat.

En augmentant significativement le nombre de sénateurs élus ou réélus, la majorité sénatoriale, et tout particulièrement le groupe Les Républicains à la Haute Assemblée, remportent une nette victoire.

Notre majorité sénatoriale s’est renforcée et les grands électeurs ont manifesté clairement leur volonté d’un rééquilibrage démocratique et institutionnel après les élections du premier semestre.

L’échec des candidats LREM  démontre que les grands électeurs ont aussi voulu, manifestement, faire entendre leur inquiétude face à une politique gouvernementale recentralisatrice, souvent brutale et réductrice, qui ne respecte pas suffisamment la diversité des territoires et le rôle fondamental joué par les collectivités locales dans notre pays.

Félicitations à Jean CASTEX nommé délégué interministériel chargé des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024

J’adresse toutes mes félicitations à Jean CASTEX, Conseiller départemental – Président du groupe LR-UDI au conseil départemental 66 et Maire de Prades, qui vient d’être nommé délégué interministériel chargé des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Sa mission consistera à accompagner et coordonner l’ensemble des services de l’État mobilisés pour que cet événement soit une réussite, aux côtés du mouvement sportif et des collectivités locales, notamment la ville de Paris.

Il s’agit de faire en sorte que ces jeux soient exemplaires en matière de maitrise budgétaire, d’impact environnemental et social et de sécurité. Ils doivent permettre de booster la croissance de la France, de conforter son image internationale, mais également d’être au service de l’ensemble du pays, en assurant la promotion de toutes les pratiques sportives et en impliquant l’ensemble des territoires.

Une mission d’envergure pour ce grand serviteur de l’État qui avait été Secrétaire Général adjoint de l’Élysée sous Nicolas SARKOZY et que j’avais accompagné sur la liste des régionales en 2010.

Une délégation des Pyrénées-Orientales au meeting de Laurent WAUQUIEZ

Le Président de la région Rhône Alpes – Auvergne, Laurent WAUQUIEZ, a tenu un meeting à Sète (34) lors de la campagne pour la présidence de notre mouvement.

Accompagné du secrétaire départemental Daniel MACH, des adjoints au Maire de Perpignan Oliver AMIEL et Christine GAVALDA MOULENAT,  du Maire de Saint Cyprien Thierry DEL POSO et du conseiller national Jean Charles MORICONI, je me suis rendu à ce premier meeting du candidat dans notre ex-Languedoc Roussillon.

Avec les Jeunes Républicains de l’Hérault

Dès son arrivée, Laurent WAUQUIEZ a su trouver les mots pour redonner espoir aux adhérents. Lors de son intervention il n’a pas hésité  à parler de notre pays et à dresser un bilan réaliste des raisons de nos échecs successifs. Il est pleinement conscient que notre parti doit changer. Un changement de méthodes mais pas uniquement.

A l’issue de son meeting, il m’a assuré qu’il viendra prochainement dans notre fédération. Il m’avait déjà fait l’honneur d’être l’invité, aux côtés de Christian JACOB, des vœux de notre fédération.

J’ai parrainé Laurent Wauquiez

Les 10 et 17 décembre aura lieu le congrès de notre mouvement afin d’élire notre Président national. Plusieurs candidats sont en lice pour cette élection et je ne doute pas qu’ils contribueront dignement au débat d’idées nécessaire à notre mouvement.

 

Pour ma part, j’ai donné mon parrainage à Laurent Wauquiez. Il a envie de redonner à la droite les moyens de réussir aux prochaines échéances. Il sait qu’il devra restructurer, refonder notre mouvement sur de nouvelles bases tout en défendant une droite assumée.

Je serai d’ailleurs ce soir à ses côtés lors de son meeting à Séte.

C’est en toute transparence que je vous communique mon choix.

Au cours de cette campagne interne, un ou plusieurs candidats viendront dans notre département. Nous les accueillerons toutes et tous et, comme lors de la primaire dans notre département,  nous transmettrons leurs informations de campagne par courriel afin d’assurer l’équité entre les candidats.

Moins de 35 ans et néo-députés, ils sont hyperactifs

Cela fait deux mois que les nouveaux parlementaires élus sont au travail à l’Assemblée Nationale.  Le site citoyen « Nosdeputes.fr » suit assidument l’activité des nouveaux élus au Palais Bourbon. Pour le politique averti ou le citoyen intéressé à la vie politique, le site édite un classement régulier des députés les plus actifs ou les moins actifs.

Depuis le début de cette mandature, on relève une pointe d’amateurisme chez les nouveaux députés. C’est particulièrement le cas au sein du groupe majoritaire de « La République En Marche » dit « LREM ».

Les élus concernés pointent l’aspect novice des nouveaux élus qui doivent découvrir le fonctionnement de la chambre basse. Il faut reconnaitre qu’il y a toujours un temps d’adaptation. Mais le groupe majoritaire accumule les erreurs grossièrement et semble peut motiver. La faute à une muselière posée sur les nouveaux élus du groupe majoritaire ? A un président de groupe absent?

L’absence de motivation se ressent en regardant la présence dans l’hémicycle mais surtout le travail parlemetaire (proposition de loi, question écrite…) Et lorsqu’on intéresse à d’autres nouveaux élus on voit que les élus du groupe majoritaire sont peu impliqués. Je me suis particulièrement attaché à regarder les députés de moins de 30 ans de mon parti « Les Républicains ». Ils n’avaient jamais été élus au sein de l’Assemblée Nationale et pourtant ils sont hyperactifs.

Lire la légende des photos (de gauche à droite):

  • 1ère icône – calendrier- : nombre de semaine d’activité
  • 2nd icône – personnage- : nombre de présence en commission
  • 3ème icône-  personnage avec une lampe – : nombre d’interventions en commission
  • 4ème icône – lampe – : nombre d’intervention en hémicycle
  • 5ème icône – punaise – : nombre d’amendement proposé
  • 6ème icône –  personnage sur fond carré – : nombre de rapport écrit
  • 7ème icône – deux personnages sur fond rectangulaire – : nombre de proposition de loi signée
  • 8ème icône – stylo – : nombre de question écrite
  • 9ème icône – main – : nombre de question orale

Reda

Pradié

Dumont

Avec les exemples de Robin REDA, Aurèlien PRADIE  et Pierre-Henri DUMONT on constate qu’ils sont des nouveaux députés de moins de 35 ans hyperactifs. Ils ont rédigé des propositions de loi, des questions écrites sur les sujets d’actualités et sont hyper-présents à l’Assemblée Nationale.

A contrario nos nouveaux députés locaux font pâle figure.

Grau

Aliot

Gayte

Casenove

  • Une présence médiane avec une présence particulièrement faible pour la parlementaire Laurence GAYTE (4 sur 7 semaines) ;
  • Présence très faible en commission de l’ensemble des parlementaires ;
  • Pas de questions écrites (excepté pour Romain GRAU et Louis ALIOT) ;
  • Pas ou peu d’interventions en commissions ;
  • Pas d’amendements aux projets de loi du gouvernement ;
  • Pas de cosignatures aux  propositions de loi.

A contrario les nouveaux élus Robin REDA, Pierre Henri DUMONT et Aurélien PRADIE font figure de bons élèves. En effet ils cosignent des propositions de loi et rédigent des questions écrites.

Cosigner ou proposer une proposition de loi, c’est proposer des mesures concrètes pour notre pays.  Rien à changer pour notre département?

Déposer une question écrite, c’est attirer l’attention d’un Ministre sur un sujet d’actualités ou un sujet local. Rien à dire, rien à signaler pour les élus LREM dans les Pyrénées Orientales? Pas d’inquiétudes aux baisses de dotations de l’État envers les collectivités locales? Pas d’inquiétudes sur la situation économique du département?

Inquiétant de s’allouer d’être le renouveau en agissant de cette manière ! Pour ma part, le renouveau reste des élus actifs pour leurs territoires et cela Robin REDA, Pierre Henri DUMONT et Aurélien PRADIE l’ont bien compris.  Moins de 35 ans, novices et hyperactifs !

Ce dispositif existe également pour les sénateurs et est accessible sur nossenateurs.fr

 

Numéro 14 – Magazine Soixante Six

Le quatorzième numéro du magazine de la fédération est disponible. Ce magazine mensuel baptisé « Soixante Six » présente les actions de la fédération des Pyrénées-Orientales.

Vous y trouverez des prises de position, nos actions et nos événements.

Merci au pôle communication pour cette brillante réalisation !

Bonne lecture à toutes et à tous.

Lire le numéro