84,13% pour Laurent Wauquiez

16665376_1882342838644577_4811823681847908424_o84,13% pour Laurent Wauquiez.

Un véritable plébiscite pour Laurent Wauquiez dans les Pyrénées-Orientales. Avec 84,13% des voix, il est très largement en tête dans notre département et dépasse de 10% son score au niveau national.

Avec ce score, il démontre qu’il rassemble très largement la droite dans le département.  Merci à l’ensemble des soutiens et aux adhérents pour ce choix.

Nous continuerons à rassembler en particulier envers les adhérents qui se sont exprimés en faveur de Mael de Calan ou de Florence Portelli.

Le 10 décembre, je vote Laurent Wauquiez

Le 10 décembre, je vote Laurent Wauquiez

Dans le cadre de l’élection à la présidence de notre famille politique, les adhérents de notre mouvement sont appelés à voter pour élire le prochain patron de notre parti. Plusieurs candidats se présentent à vos suffrages qui se déroulera les 10 et 17 décembre 2017.

Vous le savez, pour voter vous devez être à jour de vos cotisations au 31 décembre 2016 ou si vous êtes un nouvel adhérent au 30 juin 2017. La fédération communique régulièrement sur ce sujet.

Pour ce scrutin, je vais voter dès le premier tour, pour Laurent WAUQUIEZ.

Le Président de la région Auvergne Rhône Alpes a montré une détermination sans limite pour remporter cette élection. Il allie la jeunesse, l’expérience et l’envie. C’est pourquoi je ne doute pas qu’il réussisse à redonner à notre parti les moyens de renouer avec les Français.

Notre parti doit se renouveler, il doit redevenir attractif et Laurent Wauquiez l’a bien compris. C’est pourquoi je lui donnerai ma voix le 10 décembre prochain.

La 3ème circonscription est un territoire abandonné par sa parlementaire

laurence-gayte-pour-lrem_940222_800x600.jpgJ’ai pris connaissance de l’article intitulé  » La RN-116 et Mme la députée » du « collectif d’Union pour nouvelle RN-116 sécurisée DUP 2008 » .

Ce témoignage est affligeant sur le mépris de l’élue de la troisième circonscription à l’égard de ses concitoyens. La République En Marche aime se glorifier d’être le renouveau de la politique moderne mais nous constatons, encore une fois, que nous n’avons pas du tout la même conception de l’engagement public.

Tout d’abord leurs députés se plaignent des horaires à rallonge, ils désignent un chef avec un simulacre d’élection et il faut souligner que leurs élus sont peu impliqués.

C’est le cas de Mme Laurence GAYTE dont l’implication à l’Assemblée Nationale ne marquera pas l’histoire du Palais Bourbon. En 6 mois de présence, 1 seul amendement déposé, 0 proposition de loi écrite, 2 propositions de loi cosignée et 0 question écrite ! Mais que fait elle de ses journées? Rien à proposer, rien à demander pour son territoire? Un député de la Vème République n’est pas là pour parader dans les cocktails mondains.
A contrario, je constate que des néo-députés LR ont 47 amendements déposés, 24 propositions de loi cosignées, 26 propositions de loi déposées et 10 questions écrites !
C’est donc regrettable de constater qu’un territoire entier de notre département est abandonné par l’élu que les électeurs ont choisi. La République en Marche abandonne ce territoire c’est un fait.

Portes ouvertes à la fédération

Dans le cadre d’une opération nationale, nous avons organisé une journée « Portes Ouvertes » le 18 novembre à la fédération des Pyrénées-Orientales.

J’étais présent aux côtés du responsable départemental des jeunes, Nicolas REQUESENS pour accueillir les adhérents, les sympathisants et les curieux venus nous rencontrer à la fédération.

Nous avons pu échanger sur le rapport de la refondation et les actualités nationale et locale. Un moment de convivialité également avec toutes les générations représentées.

Rapport des ateliers de la refondation

C’est un long travail réalisé par la droite républicaine au cours des derniers mois : celui de se remettre en question sur son fonctionnement et ses échecs. C’était indispensable de  réaliser ce travail de fond en concertation avec les adhérents de notre mouvement. Trop souvent les adhérents n’étaient pas écoutés ou entendus et les réflexions étaient faites en petit groupe désigné en élite dirigeante.

Pour impliquer les militants, et pour leur donner la parole, j’avais tenu à organiser l’un des ateliers de la refondation dans notre département des Pyrénées-Orientales. Cela a permis aux adhérents de s’exprimer et de contribuer aux ateliers de la refondation. Ce travail est réalisé, il convient, à présent, de le mettre en œuvre.

La droite pourra se relever et redevenir attractive si elle sait écouter pour proposer des idées concrètes et connectées aux attentes de nos adhérents. Elle doit aussi se préparer, et pour cela s’appuyer sur les nouvelles têtes qui s’engagent en les accompagnant.

De nombreuses mesures sont proposées dans cette synthèse, elles ne sont pas le fruits d’une réflexion que d’experts mais surtout des idées des très nombreux militants qui se sont exprimés lors des ateliers.

Rapport_de_la_Refondation_de_la_Droite_et_du_Centre(2)

Nicolas, au Vénézuela tout va bien aussi?

En voulant s’ingérer chez nos voisins du sud, le vice- Président communiste du département a diffusé une fausse information sur le prétendu passé franquiste de la famille de la nouvelle dirigeante de la Catalogne.

Sauf que cette information est complètement erronée et utilisée volontairement pour tromper l’opinion publique par le leader communiste.

Doit-on être surpris de la diffusion de « fake news » (fausses informations) par un dirigeant du Parti communiste départemental? En réalité, pas vraiment ! Le parti communiste et ses amis de la France insoumise sont experts de la démagogie et de l’aveuglement.

Manifestation « contrôlée pacifiquement » par le pouvoir communiste – 115 morts

Après tout ne pensent ils pas que tout va bien au Vénézuéla ? Ils défendent l’action et la « légitimité » du Président Nicolas Maduros. Ce grand démocrate qui affame son pays n’avait pas apprécié la percée de l’opposition lors des dernières élections législatives. Pas de souci pour lui avec la constitution d’une autre assemblée où ne siège que des élus de son parti. Une démocratie exemplaire vous diront les communistes et alliés. Comme l’URSS finalement, circulez y’a rien à voir !

Concernant une pétition en ligne sur le vote du comité départemental du 29 septembre

23022282_1595024693895457_544496545_nJ’ai pris connaissance de la pétition en ligne demandant le suivi, par le bureau politique, du choix du comité départemental d’exclure les dissidents lors des élections législatives et sénatoriales.

Cette pétition a été réalisée par des adhérents et recueille, à ce jour, plus de 450 signatures. Diffusée « sous le manteau » et sans l’appui de la fédération, elle vient consolider le choix des représentants des adhérents qui se sont exprimés lors du comité départemental du 29 septembre dernier.

Comme j’ai pu l’indiquer dans mon édito du numéro 16 de notre magazine « Soixante Six », j’ai été informé par le Secrétaire Général Bernard ACCOYER que le bureau politique allait instruire la demande d’exclusion formulée par moi-même et le secrétaire départemental.

La procédure suit son cours et cette pétition vient démontrer que ce choix est soutenu par les adhérents de la fédération qui demandent de la fermeté et de la clarté.

Tribune de François LIETTA – Président de la fédération