Après le Brexit, voici le populistexit.

Les citoyens du Royaume Uni se sont prononcés, par référendum, en faveur de son départ de l’Union Européenne. Cette victoire du Brexit (Britain Exit) devait être le grand jour des populistes dont l’ensemble des maux du pays sont la faute exclusive de l’Union Européenne. Nous sommes tous d’accord, l’Union Européenne n’est pas parfaite.

Il faut se rappeler les raisons historiques qui ont poussé des Etats à s’unir.

Il faut se rappeler les raisons économiques qui ont poussé des Etats à s’unir.

Oui, même avant le Brexit, l’Union Européenne doit se remettre en question pour éviter son implosion pour de mauvaises raisons.

Oui après le Brexit, les partis politiques doivent s’interroger sur la composition des délégations au Parlement Européen. Il faut que la France pèse et qu’on cesse de se servir du parlement européen comme tremplin national ou comme sortie de secours après des défaites successives.  De même il faut cesser de jouer à la chaise musicale sur le poste de Ministre ou de Secrétaire d’Etat en charge des affaires européennes. C’est essentiel de jouer la durée pour que notre pays reprenne sa place de leader européen.

Oui après le Brexit, les citoyens doivent intéresser aux travaux des députés européens. Ils verraient que certains élus votent des décisions contraires au programme de leur propre parti en France.

Oui après le Brexit, les hommes politiques doivent cesser de rejeter la faute en permanence sur l’Union Européenne. Le bouc émissaire finira par être rejeter par les populations. Les populations trompées se retourneront ensuite contre eux.

Mais, ne vous trompez-pas,  les solutions ne viendront pas du Front National ou de ses homologues populistes de Grande-Bretagne. Depuis le vote du Brexit, les partisans du « leave » prennent conscience qu’ils ne pourront pas tenir leurs promesses. Brexit aujourd’hui et demain?

Ils ont choisi la fuite ! Après le départ de l’ancien Maire de Londres Boris Johnson, un nouveau partisan du Brexit a choisi de quitter le navire. En effet Nigel Farage a annoncé son retrait de la tête de son parti populiste et il va également se retirer de la vie politique. Les Anglais sont abandonnés par ceux qui les ont poussé à voter le Brexit. Les partis populistes sont incapables de tenir leurs promesses car ils n’avaient jamais envisagés la victoire du leave.

C’est une scène surréaliste mais pourtant prévisible pour les observateurs avisés. Les populistes qui doivent sauver, dans chaque pays où ils prolifèrent, le peuple viennent de l’abandonner.  Ce sera aux partis de gauche ou de droite, dénigrés à longueur de journée par les populistes, à devoir gérer cette crise.

Un bon leader se révèle lors d’une gestion d’une crise. Sans solution, sans proposition concrète c’est désormais le populistexit !

Une fuite des populistes qui doit amener à réfléchir sur les promesses du Front National qui sont faites chaque jour aux populations de nos villes et de notre pays. Qu’arrivera t’il à notre pays s’il prenait le pouvoir? Une nouvelle fuite assurément !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s