Chômage record dans les P-O, que fait le plein pouvoir socialiste ?

Communiqué de presse des Jeunes Populaires des Pyrénées-Orientales

La récente publication des statistiques de l’INSEE vient de révéler que notre département des Pyrénées-Orientales tient le record national du taux de chômage avec 14,2% des actifs sans emploi. Ce triste record vient confirmer une longue série d’échecs des collectivités territoriales compétentes en matière d’emploi et d’économie, à savoir le Conseil général et le Conseil régional.

Depuis 1998, aux mains de Christian Bourquin et ses « camarades » du Parti socialiste, le département des P-O n’a cessé de sombrer dans la précarité avec l’absence d’une politique efficace pour le développement économique et la création d’emplois. Le Conseil général et la Région préfèrent dépenser sans compter en communication – Maisons de la Région à travers la planète, bornes du Conseil général, panneaux au bord des routes, autosatisfaction sur le Canigou avec des publicités aux quatre coins du département…) et dans des projets avortés mais tout aussi coûteux (mémorial de Rivesaltes, 3ème quai à Port-Vendres, aéroport…).

Avant les dernières élections nationales, le coupable était tout trouvé, c’était l’Etat. Désormais, le plein pouvoir socialiste est mis face à son incompétence et ses promesses démagogiques.

Que fait ce jour le Conseil régional ? Il distribue à tours de bras des ordinateurs portables aux lycéens qui se retrouvent très rapidement en vente sur Internet.

Que fait ce jour le Conseil général ? Il lance une grande campagne publicitaire « Bonne rentrée avec le Conseil général », dans notre département cela peut se traduire « Bon chômage et n’attendez rien de nous ».

Que font les députés socialistes des P-O, M. Cresta, Mme Neuville et M. Aylagas ? Ils sont préoccupés à trouver des emplois aux roms au lieu de proposer des solutions d’avenir aux citoyens français respectueux des règles de la République.

Que fait le sénateur socialiste Christian Bourquin ? Il est préoccupé par le cumul des mandats, dont son collègue François Rebsalem s’est opposé à une règle de non-cumul.

Tout cela n’est pas sérieux, et déjà les alliés socialistes comme la CGT commencent à vouloir manifester pendant que EE-LV (Europe Ecologie Les Verts) se laisse cocufier en permanence pour deux portefeuilles ministériels. Où sont les ténors d’EE-LV locaux si souvent présents dans les médias pour manifester, dénoncer ?

Enfin, cette politique politicienne a un prix :celui d’une population départementale qui souffre de l’inaction des politiques compétents en matière d’emplois et d’économie. Ces mêmes politiques socialistes, écologistes et communistes préfèrent communiquer à tout va en vue des prochaines échéances électorales .

 

Retour à l’accueil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s