La ville veut sauvegarder ses terres agricoles

Depuis plusieurs mois un circuit pour permettre la formation d’apprentis chauffeurs est en service en bas de Saint Estève. Or cette construction se situe en plein milieu de terrains à vocation agricole et sans l’accord indispensable de la municipalité.

Une situation qui dure depuis plusieurs mois, bien avant le changement de municipalité. Les municipalités successives d’Elie PUIGMAL et de Robert VILA se sont opposées à cette construction. Ni l’ancien adjoint à l’urbanisme, Jean COSTA, ni l’actuelle, Laurence GAYTE n’ont donné un accord pour une construction de ce type à cet endroit.

Du coup, l’affaire se retrouve en justice et la commune de Saint Estève se portera partie civile pour demander la remise en état du terrain sous sa forme initiale.

Afin d’aider également les agriculteurs, la municipalité a également décidé d’exonérer de taxe foncière pour une durée maximale de 8 ans toutes les nouvelles plantations à vocation agricole si le propriétaire en fait la demande. Le Maire, vigneron de profession, a déjà fait savoir qu’il n’en ferait pas la demande.

Retour à l’accueil

Une réflexion sur “La ville veut sauvegarder ses terres agricoles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s