L’opportunité des taux bas

Emprunter de l’argent cela est monnaie courante pour les collectivités locales et territoriales, chaque année des villes, des départements ont recours à l’emprunt pour financer leurs investissements. Bien évidemment un endettement démesuré serait dangereux pour la collectivité, mais lorsqu’il est calculé c’est un considérable levier financier pour les gouvernants.

Il est évident que l’emprunt doit être négocié pour être le moins coûteux pour la collectivité, il doit être étalé sur la durée de vie réelle d’un investissement et non sur une surévaluation de la durée de vie du bien. Ainsi si vous empruntez sur 20 ans pour l’achat d’un véhicule automobile cela est dangereux car passé 5 ans le véhicule se délabre et il faudra le changer avant même qu’il soit fini d’être remboursé c’est un non sens ! C’est arrivé que la ville de Saint Estève emprunte sur 25 ans pour un bâtiment dont on savait pertinemment qu’au bout de 15 ans des travaux lourds seraient nécessaires.

Les emprunts ne doivent que concerner des dépenses d’investissement, tout emprunt sur des dépenses de fonctionnement serait suicidaire pour la collectivité. Car l’emprunt sur l’investissement dégage une plus value, alors que sur le fonctionnement il sert à combler un train de vie exagéré et est donc un emprunt nuisible. Fort heureusement nous n’avons pas ce genre d’emprunt actuellement pour la commune.

Dernièrement, les taux étaient extrêmement bas et l’adjoint aux finances en a profité pour tirer profit de cette conjoncture et a emprunté environ 2 millions d’euro  pour des investissements à venir. Une bonne opération financière donc,alors que les taux vont très vite remonter en raison de la conjoncture internationale.

Retour à l’accueil

3 réflexions sur “L’opportunité des taux bas

  1. laetitia66 dit :

    L’emprunt en question,meme bien calculé,n’engendrera t-il pas une une possible hausse des impots locaux?
    Le TDE est déjà un facteur de déficit flagrant et absorbe (pour ne pas dire engloutit) une partie des finances de la commune .
    Espérons dans la rigueur de gestion des responsables municipaux actuels.
    Et faisons confiance

  2. laetitia66 dit :

    Espérons « dans la rigueur » ….Tout celà n’est très français… :-/
    Je rectifie:
    espérons « en la rigueur » etc,etc….

  3. Jean-Michel, Yves BORGET dit :

    Elémentaire, merci pour ce rappel, mais avec des taux si bas peut-être aurait-il fallu voir pour un peu plus, car cela ne se reverra pas de si tôt ?

    En ce qui concerne l’endettement des communes, je crois savoir que la limite admissible à ne pas dépasser dans une ville de norme « ordinaire » est de 1.000 € par habitant, et nous en sommes loin…

    La hausse des impôts locaux doit se faire normalement chaque année, en fonction de l’indice INSEE, pour éviter des rattrapages surprises.
    La non augmentation n’étant pas une fin en soi : l’augmentation régulière et régulée est signe d’une amélioration qualitative de la collectivité communale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s