Partie de ping-pong dans nos boîtes aux lettres

Nos boîtes aux lettres deviennent un véritable terrain de ping-pong où la majorité municipale de Robert VILA et l’opposition de Elie PUIGMAL s’affrontent à coup de documents de propagande politique. Le premier camp a avoir ouvert le match est celui d’Elie PUIGMAL, dont le premier document est apparu dans les boîtes aux lettres quelques semaines seulement après l’élection de Robert VILA à la tête de la ville. L’opération est d’ailleurs fréquemment renouvelée avec un contenu dont je vous laisse juge.

L’équipe de Robert VILA vient de renvoyer la balle, elle distribue un document A3 traitant du budget communal et dont la première page est entièrement consacrée à répondre aux attaques de l’opposition sur la construction de logements sur un terrain appartenant aux parents du premier magistrat.  La partie de ping-pong va repartir de plus belle, balle de match en 2014 !

Retour à l’accueil

11 réflexions sur “Partie de ping-pong dans nos boîtes aux lettres

  1. laetitia66 dit :

    Ce serait amusant,si ce n’était aussi lamentable…les deux tracts,se sont succédés à quasiment quelques minutes l’un de l’autre. .Ma paroles ils ont posté des guetteurs !!!
    cette guéguerre a quelque chose de sordide et de bas, on en est à s’accuser mutuellement de conflits d’interets.
    Est-ce celà qui interesse les stéphanois?
    Les prend-on pour des attardés mentaux,gobant tout et n’importe quoi?Que les belligérents règlent leurs affaires familiales par juridiction interposée, et qu’ils nous laissent en dehors ..
    En tant qu’habitant cette ville,nous n’avons pas etre pris à témoins de chamailleris politicardes de bas étage.
    Nos bulletins de vote ne servent pas à celà. Et riquent en 2014 de ne plus servir du tout.
    C’est fatiguant à la fin, et tellement mineur !!!
    Décidément ,notre statut de « ville » est loin d’etre atteint.
    St Esteve est, et restera un village où les ragots et la médisance incommodent les citoyens, et couvrent de ridicule les principaux antagonistes….

    • Jean-Michel, Yves BORGET dit :

      C’est, paraît-il le jeu politicien, soit !, mais alors que de temps et d’énergie perdus !
      L’intérêt général vaut mieux que tout ce charabia, et notre environnement commun est par définition notre commune…
      Maintenant, si cela peut déstresser et défouler nos politiciens…
      Mais : à méditer…

    • Corinne66 dit :

      Pour reprendre un extrait, « Décidément ,notre statut de « ville » est loin d’etre atteint » : cette ville n’en est pas une, l’intérêt du citoyen est loin des préoccupations des intérêts particuliers… un vrai champ de bataille avec des rancoeurs et des règlements de compte, dans les boites et en conseil ; inutile de se dire Maire de tous les citoyens avec une équipe d’ adjoints qui ne dit même pas un simple bonjour à tout un chacun : quel mépris pour des hommes et femmes publics censés nous représenter. Et quand par miracle l’on vient vous serrer la main, c’est en fuyant du regard ! Cela laisse présager d’une honnêteté intellectuelle déficiente à bien des égards. Chacun ferait mieux de s’occuper des affaires de la ville plutôt que dépenser son énergie à cogner le voisin au motif qu’il ne partage pas ses points de vue. Ce n’est pas de la politique, au mieux de la politique politicienne (donc stérile), au pire, un cirque à ciel ouvert (et là, chacun saura s’en souvenir en 2014).
      Pour terminer, quand je vois que le Maire sort des arguments d’une contrée de 20 habitants « moi, j’utilise ma voiture » (ndlr : et toc, naquenère), j’aimerais savoir où il fait le plein ! Je me dis aussi qu’il ne doit pas avoir encore réalisé qu’il est censé gérer la 3eme ville du département et qu’il ferait bien de changer ses arguments et discours : Saint Estève n’est plus le petit village où il aimait courir en culottes courtes à travers vignes. Quand à Cow Boy qui aimerait lui piquer la place, il y aura forcément des grains de sables à l’avenir. D’autant plus que la plupart des communes rémunèrent les conseillers en baissant le salaire des adjoints, mais notre cher maire et sa « garde » en auraient décidé autrement : quand on aime, on ne partage pas !

      • Jean-Michel, Yves BORGET dit :

        Ne pas non plus négativer systématiquement !
        Nous avons sur Saint-Estève à la fois 1°) un maire et 2°) un conseiller général en deux personnes différentes et en deux partis politiques différents, ce peut être un atout différé pour 2014 ou dès maintenant…
        Ce bicaméralisme de collectivités locales, même s’il n’est pas toujours caramel ne doit pas nous rendre chocolat de démocratie, au contraire. (lol)

  2. turboplus dit :

    Rendons à césar ce qui est à césar car il faut bien reconnaitre qu’avant l’élection de l’homme à la rose on n’avait jamais vu un tel « cinéma » dans la commune, c’est
    bien à puigmal que l’on doit cet état de fait il faut l’avouer , soyons honnêtes!!!

  3. Jean-Michel, Yves BORGET dit :

    Cette « partie de ping-pong » ne doit pas faire oublier que son objet est en fait un bien privé, soit, mais faisant partie du patrimoine historique communal, catalan et francais, et l’enjeu datant de Louis XIII :  » El Mas de Rey » bâti ancien et historique de la commune ne serait-il pas à classer à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques ?
    Enjeu d’autant plus important qu’à une date charnière de l’histoire de France, Espagne et pays Catalan :
    Louis XIV était-il vraiment le fils de Louis XIII ou de Maza-inri, délégué par Rome : peut-être la vraie partie de ping-pong post Henri IV se situe-t-elle là ?
    D’où l’intérêt de trouver une solution pour ce mas qui satisfasse à la fois ses propriétaires et la commune, autre que le passage par une démolitionde la partie historique…

  4. laetitia66 dit :

    Et pendant que nos élus s’étripent par tracts interpôsés,nos quartiers se désertifient…Pour exemple,le quartier nord de St Esteve vers l’espace Mediterranée,déjà vidé d’une partie de ses commerces (le centre commercial canigou de plus en plus délabré et sinistre), va perdre un cabinet médical,qui se délocalisera vers le centre du village,le laboratoire Biopole,idem…
    L’hémorragie se poursuit…

    • Jean-Michel, Yves BORGET dit :

      Le centre commercial du Canigou relève du domaine privé et non public, mais il appartient effectivement aux élus de s’ingérer dans ce genre de struture à revitaliser.
      Il était question de l’achat de la cour intérieure pour un €uro symbolique par la commune, à sa charge d’aménagements ensuite, à suivre donc…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s