Boitaclous enfonce le clou

Dans un communiqué paru dans l’Indépendant du 10 aout 2009, Marc Pedelhez, Président de Boitaclous tente d’étouffer la polémique sur Saint Estève. Finalement il dresse une lettre d’aveu sur les relations ambiguës entre l’association-entreprise et la mairie de Saint Estève qui ne fait que confirmer les doutes que je soulève depuis longtemps. Toutefois il se garde bien d’aborder certains sujets qui méritent un éclaircissement.

Dans ce communiqué, il reconnait que depuis la fin des élections municipales de 2008, il est en contact avec la Mairie de Saint Estève pour l’occupation de la salle multi-culturelle de Saint Estève en remettant à la commune un pré-projet sur le thème « Saint Estève- capitale du spectacle ». Ce nom fera l’objet d’un dépot de marque auprès de l’INPI tout comme d’autres marques sans toutefois, pour les autres cas ,déposer le nom d’une commune. L’inexactitude des autres marques peut laisser à penser qu’elles sont destinées à être utiliser dans le cadre des 90 représentations où lors d’un festival.

Boitaclous se vante d’avoir apporté son expertise dans ce domaine à la commune, y’a t’il eu rémunération de l’association pour cette expertise? L’expertise de Boitaclous a t’elle conduit à une modification de l’aménagement de la salle multi-culturelle?  Rappelons que le coût de la salle a doublé depuis le projet initial.

Boitaclous reconnait que le « temps est passé » entre ce pré-projet et l’appel d’offres du 22 avril 2009. Était ce le temps nécessaire pour que la ville de Saint Estève verrouille son marché en le calquant sur le pré-projet de Boitaclous? Le temps également pour Boitaclous de préparer eux mêmes le marché et de peaufiner leur dossier?

Dommage que Boitaclous ne s’explique pas sur le fait que les prix qu’ils pratiquent soient bien plus chers que la moyenne, et pourquoi ne nous explique t’il pas qu’il n’y a pas différents tarifs pour les étudiants, chômeurs et pour les stéphanois comme convenu. Il aurait pu également nous expliquer les étranges similitudes entre le désirata du marché public et le programme de Boitaclous.I l aurait été aussi intéressant d’avoir des explications sur la multiplication par 10 du montant versé à Boitaclous. Perpignan versait 75 000 €, Saint Estève en versera 750 000 € alors que le programme est similaire sur la forme. Comment expliquer une telle différence, pourquoi Boitaclous ne l’évoquent t’ils pas?

Boitaclous se pose en victime dans cette affaire, mais en jouant avec le feu on finit par s’y bruler et lorsque les deniers publics vous subventionnent il est normal qu’à un moment donné les contribuables soient amenés à demander des comptes. Si le marché a été truqué, et qu’il y ait un soupçon de favoritisme alors Boitaclous en paiera les conséquences cela me semble normal. Nul n’est au dessus des lois. Ils pensent qu’il s’agit d’un règlement de compte politique, mais c’est le procédé, la forme du marché public, le coût de ce marché qui sont les véritables problèmes. Boitaclous estime qu’AnimPassion est manipulé, que dire alors de Boitaclous dont se trouve parmi ses dirigeants Jacqueline Amiel Donat, Raymond Mitjavila et Thierry Meier, tous présents sur la liste PS des municipales de Perpignan.

Soyons clair, ni l’offre de Boitaclous, ni l’offre d’AnimPassion ne sont financièrement supportables pour une commune comme la notre. En effet entre la salle et ce marché, cela coutera 10% du budget de la commune. Cela est bien trop ! Pour le supporter la commune n’aurait qu’une seule solution trouver de nouvelles recettes soit :

– en augmentant les impôts. Mais est ce raisonnable en période de crise? Déjà la région l’a fait de plus de 80%* et le département de 8% récemment!

– en empruntant. Mais emprunter pour des dépenses de fonctionnement n’est que créer que la dette et donc il faudra bien le rembourser via une augmentation de la fiscalité. Emprunter pour une dépense de fonctionnement n’est qu’une hausse d’impôt qui est reporté dans le temps. Il ne faut emprunter que pour des dépenses d’investissement car dans ce cas,cela sera couvert par un retour sur investissement. Ce n’est pas le cas pour des dépenses de fonctionnement.

– vendre une partie du patrimoine de la commune. C’est le même raisonnement que pour un emprunt. Cela ne peut être envisageable que si cela sert pour un investissement utile pour la commune.

– ponctionner sur les autres budgets et donc reporter d’autres dépenses plus importantes, comme des investissements de voirie, dans les écoles… c’est envisageable mais contreproductif pour la commune et ses habitants.

Autres problèmes, on sait que Boitaclous a 3 000 abonnés qui seront prioritaires, que restera t’il pour les stéphanois alors qu’il n’y a que 800 places dans cette salle. Il est anormal que les stéphanois financent une salle, une association-entreprise alors qu’ils ne pourront réellement en profiter.

C’est tout cela qui amène les élus d’opposition et la population a demander des comptes à Boitaclous et au maire Elie Puigmal. Mais ils se gardent bien d’y répondre !

* chiffres de 2006

3 réflexions sur “Boitaclous enfonce le clou

    • artaxerxes dit :

      qu est ce qu une mini victoire peut faire….on le voit…deja une condannation pour faux et maintenant
      un marché douteux .. regardez vos conseillers d opposition il ne parlent que de défense des citoyens et avaient déja dénoncé le projet du maire , vous savez ce maire qui insulte les personnes qui n ont pas son avis des fachistes il ferait mieux de se pencher sur l adsl minable pour la 2eme ville des po, et ,ou est la bibliothèque annoncée et promise.. son rond point carré déja en manque de lumiéres, sa chapelle qui a couté le double de ses prévisions, son augmentation de salaire de 15% en période de crise son augmentation de nos impots , l antenne au cimetiere. etc….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s